Emancipation professionnelle : repenser sa carrière en toute liberté

Emancipation professionnelle : repenser sa carrière en toute liberté

Emancipation professionnelle : des idées pour repenser sa carrière en toute liberté

Une valeur chérie : la liberté. Liberté de se connecter à son désir professionnel, liberté de changer de carrière, liberté d’entreprendre, liberté de s’épanouir dans sa vie professionnelle sans sacrifier sa vie personnelle,… Mais pour être libre, encore faut-il s’émanciper.

Alors que plus d’un français sur deux déclare envisager un changement de carrière, on peut s’interroger sur ce qui a pu conduire à un tel mismatch.

Flashback #1 : les bancs de l’école

Pour un certain nombre d’entre nous, et je ne fais pas exception à la règle, l’orientation scolaire s’est faite en fonction de ce que la société et notre entourage estimaient être la voie d’or pour réussir dans la vie : filière générale, classe préparatoire, grande école,…
En nous mettant sur les rails de certaines filières, nous bifurquions sans même nous en rendre compte vers des carrières « comme il faut » dont on pensait qu’elles feraient naturellement notre bonheur.

Flashback #2 : l’entrée dans la vie professionnelle

Là aussi, l’imaginaire collectif d’une carrière réussie a engendré son lot de choix ou plutôt de non-choix. Pour réussir, l’évidence était de se diriger vers un job dont le portrait-type se présenterait sous ces traits : un emploi en col blanc, un CDI, de préférence un grand groupe, puis viendrait ensuite un poste de manager, évolution naturelle d’un plan de carrière bien ficelé.
Et pourtant, malgré toutes ces cases cochées, nombreux sont celles et ceux qui ne s’épanouissent pas dans leur carrière et envisagent d’en changer. La machine semble s’être enrayée.

Flashback #3 : le poids du genre

Autre force invisible et pourtant déterminante dans nos choix de carrière : notre condition de femme. Les femmes seraient plus littéraires, les hommes plus scientifiques. Les hommes seraient plus enclins à conquérir et à commander, les femmes à assister.
L’organigramme de la plupart des sociétés illustre le poids du genre : les hommes sont majoritaires aux postes dits stratégiques (postes de direction, finance, recherche & développement), les femmes assurent les fonctions de support (RH, communication, administratif),…
Autre tendance encore trop peu remise en question : ce sont très souvent les femmes qui mettent un coup d’arrêt à leur carrière au moment de fonder une famille, donnant la priorité à leur conjoint. Avec le présupposé en arrière plan que carrière et famille ne font pas bon ménage.

Quand on fait le bilan de toutes ces injonctions et de leur impact sur notre trajectoire professionnelle, on comprend que les chances de mener à l’instant t une carrière qui contribue à notre épanouissement étaient finalement assez minces.

Si tu t'efforces toujours d'être normal, tu ne sauras jamais à quel point tu peux être exceptionnel.

Maya Angelou

Alors que faire ? Une prise de conscience est nécessaire à tout changement, mais pas suffisante.
Nécessaire, parce que réaliser à quel point notre pouvoir et notre liberté ont été bridés jusqu’alors, c’est s’offrir l’opportunité de s’émanciper.
Mais pas suffisante, parce que s’émanciper demande d’entrer dans une démarche active et délibérée pour retrouver une plus grande liberté.
La liberté, c’est la capacité à choisir et à agir sans contrainte extérieure.

Voici une idée pour transformer une prise de conscience en véritable émancipation professionnelle : reconsidérer les étapes de notre trajectoire, et les déconstruire pour mieux choisir.

WhatIf #1 : Education et formation

Et si on pensait notre éducation et notre formation par nous-même et pour nous-même ?
Pas pour se conformer aux attentes de la société ou faire plaisir à notre entourage. Non, on sait désormais que ça ne résout pas l’équation de notre épanouissement personnel et professionnel.
Mais plutôt penser éducation et formation en répondant à une question parfois jamais posée au cours de notre scolarité : qu’est-ce que VOUS voulez apprendre ? Quels apprentissages avez-vous ENVIE de faire parce que ça vous intrigue, ça vous amuse, ça vous fait plaisir, ça vous passionne ?
Aujourd’hui plus que jamais, il est possible et même recommandé d’apprendre et de se former tout au long de sa vie. La magie d’internet contribue largement à cette possibilité… Alors que voulez-vous apprendre ?

WhatIf #2 : Vie professionnelle et réussite

Et si on définissait notre propre vision de la réussite ?
Pas la vision servie dans les publicités, les films ou les médias qui nous met sur une voie unique jonchée de routes barrées. Non, une vision qui ne viendrait pas de l’extérieur, mais qui pourrait émerger en soi.
Parfois, notre désir professionnel authentique peut se révéler une fois que l’on s’autorise à mettre certaines injonctions de côté. Parfois, il peut demander une phase d’exploration plus poussée.
Bien que désagréable à première vue, le sentiment de mismatch avec son emploi représente une chance de réinventer sa carrière pour être en accord avec la personne que l’on est, celle que l’on veut devenir, et ce que l’on veut offrir au monde. Alors qui êtes-vous ? Qui voulez-vous devenir ? Que voulez-vous offrir ?

WhatIf #3: Féminité sans préjugés

Et si on envisageait notre condition de femme comme porteuse d’opportunités, plutôt que de contraintes ?
Face à l’ensemble des suggestions reçues depuis la toute petite enfance sur ce qu’impliquait notre condition de femme en termes d’attitude, de rôle avec ses possibilités et non-possibilités,… si l’on prenait un instant pour se demander : est-ce vrai ?
Dans un monde encore fortement marqué par les stéréotypes de genre, les comportements intériorisés sont une réalité, avec un impact certain sur les carrières féminines : syndrome de la bonne élève ou du diadème, phénomène de la double journée,…
Face à certaines limitations que l’on conçoit parce que nous sommes des femmes, connait-on des contre-exemples ? Des femmes qui créent leur entreprise en étant mère de famille ? Des femmes qui ont une carrière prenante sans sacrifier leur vie personnelle ? Des femmes qui sortent du rang pour provoquer leur chance ? Si tel est le cas, il y a de bonnes chances pour que les limitations que l’on s’attribue relèvent davantage du préjugé que de la vérité.
Et si vous partiez du principe qu’en tant que femme, vous pouviez tout faire. Alors, que feriez-vous ?

Alors si vous en avez marre de votre job et que vous voulez tout changer, profitez-en pour vous émanciper !

Amandine Teyssier
Amandine Teyssier
amandine-teys@hotmail.fr

Fondatrice Catalyz'Her En créant Catalyz’Her, Amandine fait se rencontrer ses influences, ce qui l’inspire, et son désir d’accompagner les femmes dans leur {Rêv}olution professionnelle.

Aucun Commentaire

Ajouter un commentaire

#CATALYZHER

On se retrouve sur Instagram ?