Il n’est jamais trop tard pour éclore
Catherine TARET

livre Il n'est jamais trop tard pour éclore - Catherine TARET - Catalyz'Her

CATEGORIES
#Inspiration

EN BREF
Catherine Taret est ce qu’on appelle une late bloomer. Dans son livre Il n’est jamais trop tard pour éclore, l’auteure franco-américaine explique le phénomène de ces individus « à floraison tardive », ceux qui se cherchent plus longtemps que les autres, aussi bien dans leur vie professionnelle que personnelle.
Une terminologie qui repose sur une vision américaine : la vie y est envisagée en tant que dynamique, et les êtres en cheminement tout au long de leur vie. Un terme sans réel équivalent en France.

Partant de sa propre expérience et adoptant le style memoir, Catherine Taret partage sa propre quête d’elle-même. A l’heure où l’on voit son entourage s’installer dans des projets bien établis – responsabilités professionnelles, mariage, famille – l’auteure entreprend l’exploration de qui elle est, ce qu’elle veut être et où se trouve sa place : elle quitte le salariat, y retourne contrainte, puis réussi à se construire une nouvelle vie d’indépendante. Elle évoque ses rencontres amoureuses, les thérapies et techniques testées en cours de route pour l’aider à démêler le chaos.

Un partage intime intime sur la connaissance de soi, la connexion à son instinct, le développement d’un nouvel état d’esprit et une manière nouvelle d’aborder et de vivre sa vie.

AVIS
Sorte de carnet de bord qui témoigne du cheminement personnel de l’auteure, le livre Il n’est jamais trop tard pour éclore pourra inspirer tous les late bloomers qui s’ignorent et qui partagent cette quête de soi-même, avec les doutes et les trouvailles qui jalonnent le chemin. Un livre avec quelques clés pour éclairer chacun·e dans sa quête personnelle. « Hope it helps » comme le souhaite Catherine Taret 🙂

Le deuxième souci avec l'exploration, c'est le manque de repères. Quand on est un late boomer, il vaut mieux s'y faire. Plus on prend son temps, plus on s'éloigne de la norme. Et avec la norme, des repères. On se retrouve à planter soi-même ses jalons. Tout seul. Difficile de compter sur les autres pour nous souffler les réponses, quand on n'a plus les mêmes questions. Faut rédiger son propre règlement.
LIRE

VOUS AIMEREZ AUSSI

Amandine Teyssier
Amandine Teyssier
amandine-teys@hotmail.fr

Fondatrice Catalyz'Her : inspiration & empowerment pour accompagner les femmes dans leur {Rêv}olution professionnelle.

Aucun Commentaire

Ajouter un commentaire

#CATALYZHER

On se retrouve sur Instagram ?