La Meilleure des Vies
J.K. ROWLING

Livre La Meilleure des Vies - J.K. ROWLING - Catalyz'Her

CATÉGORIES
#Inspiration

EN BREF
En 2008, la romancière J.K Rowling a été invitée à prononcer le traditionnel « commencement speech » lors de la cérémonie de remise des diplômes à l’université d’Harvard.
A cette occasion, l’auteure de la saga Harry Potter a livré un discours fort sur les bienfaits insoupçonnés de l’échec, et l’importance de l’imagination.

Si en 2008, J.K. Rowling est une romancière jouissant d’un succès planétaire, l’auteure britannique rappelle qu’il n’en a pas toujours été ainsi.
Elle évoque les échecs de sa vie personnelle et professionnelle, et la période de grande précarité qu’elle a traversé. Divorcée et sans emploi, c’est cette période particulièrement difficile qui lui donna pourtant l’occasion de revenir à l’essentiel : sa passion pour l’écriture.
Ses livres se sont aussi fondés sur sa capacité d’imagination, une qualité qui mène à l’empathie et à la possibilité de se mettre à la place d’autrui, y compris du côté de ceux qui souffrent et sont démunis. A cet égard, elle interpelle les jeunes diplômés sur la responsabilité qui est la leur, en tant qu’élite, dans le rôle qu’ils tiendront dans le monde.

Un discours plein de sagesse traduit et publié dans le livre La Meilleure des Vies en 2017.
La vidéo du discours est également disponible plus bas. Must-see !

AVIS
Grâce au livre La Meilleure des Vies et ce discours prononcé à la prestigieuse université d’Harvard, J.K. Rowling invite à réfléchir à la question des choix de vie, à ce qu’est la réussite – et les chemins tortueux qui peuvent y conduire – ainsi qu’à la responsabilité de chacun dans le monde qui est le nôtre.
Un discours inspirant qui permet de mieux découvrir l’auteure, et qui propose une leçon de sagesse qui touchera toute personne en questionnement face à ses choix de vie.

(...) mon échec m’a fait me séparer de tout le superflu. J’ai arrêté d’essayer de me convaincre que j’étais autre chose que ce j’étais vraiment, et j’ai commencé à concentrer toute mon énergie sur la seule œuvre qui m’importait vraiment. Si j’avais jamais réussi quoi que ce soit d’autre dans ma vie, je n’aurais jamais eu la détermination nécessaire à la réussite dans la seule arène à laquelle je pensais réellement appartenir. J’étais libérée, parce que ma plus grande crainte s’était déjà réalisée, et j’étais encore vivante, et j’avais encore une fille que j’adorais, et j’avais une vielle machine à écrire et une grande idée. J’avais touché le fond, mais le fond est devenu la fondation solide sur laquelle j’ai rebâti ma vie.
LIRE

VOUS AIMEREZ AUSSI

Amandine Teyssier
Amandine Teyssier
amandine-teys@hotmail.fr

Fondatrice Catalyz'Her : inspiration & empowerment pour accompagner les femmes dans leur {Rêv}olution professionnelle.

Aucun Commentaire

Ajouter un commentaire

#CATALYZHER

On se retrouve sur Instagram ?